L’empire du Mali ou Empire mandingue

L’empire du Mali ou Empire mandingue

L’empire du Mali, ou Empire mandingue, est un État africain médiéval. Fondé au XIIIe siècle par Soundiata Keita, il connut son apogée au XIVe siècle siècle. Il serait à l’origine de la charte du Manden. Il s’étendait et englobait de grandes parties des actuels MaliGuinéeSénégalGambieBurkina FasoCôte d’IvoireMauritanie. Ces sept pays ont gardé des cultures très communes.”

L’empire du Mali tire son origine du 13ème siècle après JC, lorsqu’un chef mandé (mandingue), Soundjata  du clan Keita, a vaincu Soumaoro Kanté, roi du Sosso à la bataille de Kirina en vers 1235. Soundjata a poursuivi sa conquête des forêts fertiles et de la vallée du Niger, à l’est jusqu’à la courbe du Niger, au nord dans le Sahara et à l’ouest jusqu’à l’océan Atlantique, absorbant les restes de l’empire du Ghana. Soundjata a pris le titre de mansa. Il a établi la capitale de son empire à Niani.

Bien que le commerce du sel et de l’or continue d’être important pour l’empire du Mali, l’agriculture et le pastoralisme étaient également essentiels. La culture du sorgho, du millet et du riz était une fonction vitale. Aux frontières nord du Sahel, le pâturage du bétail, des moutons, des chèvres et des chameaux était une activité majeure. La société mandé s’est organisée autour du village et de la terre. Un groupe de villages s’appelait un kafu, gouverné par un fama. Le fama payait un tribu au mansa. Une armée dévouée de cavalerie d’élite et d’infanterie était en charge du maintient de l’ordre et était commandée par la cour royale. Une force redoutable pourrait être levée à partir des régions tributaires, si nécessaire.

La conversion à l’islam était un processus graduel. Le pouvoir du mansa dépendait du maintien des croyances traditionnelles et d’un fondement spirituel du pouvoir. Soundjata a initialement tenu l’Islam à distance. Plus tard, les mansas étaient des musulmans pieux, mais reconnaissaient toujours les divinités traditionnelles et participaient aux rituels et aux festivals traditionnels, qui étaient importants pour les mandés. L’islam est devenu une religion de cour sous le fils de Soundjata Uli I (1225-1270). Mansa Uli a fait un pèlerinage à La Mecque, se faisant ansi reconnaitre par “le monde musulman”.

Le tribunal dans l’empire était composé de musulmans alphabétisés. Le voyageur musulman Ibn Battuta a laissé des descriptions vives de l’empire.

Le Mali a atteint le sommet de sa puissance et de son étendue au 14ème siècle, lorsque Mansa Musa (1312–1337) a fait son célèbre hajj à La Mecque avec 500 esclaves, chacun tenant une barre d’or d’une valeur de 500 mitqals. Le hajj de Mansa Musa a dévalué l’or en Egypte mamelouke pendant une décennie. Il a fait une grande impression dans l’esprit du monde musulman et européen. Il a invité des universitaires et des architectes comme Ishal al-Tuedjin (al-Sahili) à intégrer davantage le Mali dans le monde islamique.

L’Empire du Mali a connu une expansion du savoir et de l’alphabétisation. En 1285, Sakoura, un esclave libéré, a usurpé le trône. Ce mansa chassa les Touaregs de Tombouctou et en fit un centre universitaire et de commerce. Le commerce du livre s’est développé et la copie de livres est devenue une profession très respectable et rentable. Tombouctou et Djenné sont devenus d’importants centres d’apprentissage dans le monde islamique.

Après le règne de Mansa Suleyman (1341–1360), le Mali a commencé sa spirale descendante. La cavalerie Mossi a attaqué la frontière sud exposée. Les Touareg ont harcelé la frontière nord pour reprendre Tombouctou. Les Fulani (Fulbe) ont érodé l’autorité du Mali à l’ouest en établissant l’Imamat indépendant de Futa Toro, successeur du royaume de Takrur. Les alliances sérères et wolof sont rompues. De 1545 à 1546, l’Empire Songhaï prend Niani. Après 1599, l’empire du Mali a perdu les champs aurifères de Bambouk et s’est désintégré en petits groupes politiques.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 17 =